Slackline session

   La semaine dernière, avec mon chéri, nous sommes partis à la rencontre des sangliers et des biches au Parc animalier de Roumare. Et ce, pas seulement pour se balader parmi les arbres et la nature, mais aussi pour faire un peu de sport. Pas très intensif, il faut le reconnaître, mais un peu de sport artistique quand même.

1     Le Parc animalier de Roumare est le lieu idéal pour une balade en Normandie, afin de profiter du silence qui règne (sauf lorsqu’un gamin hurle le prénom de son chien et que l’on a une forte envie de meurtre qui monte) et de la nature sauvage qui nous entoure.
Lovés sous la futaie des hauts arbres, on peine à distinguer les cerfs, biches, chevreuils et autres daims qui y vivent ; toutefois, les sangliers n’hésiteront pas à s’approcher si l’on a de la nourriture à leur donner !
On s’est donc retrouvés en pleine forêt, slackline dans le sac et appareil photo dans la main, pour une petite session de débutants.

2345

La slackline, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une sangle tendue entre deux arbres, dont le but est de réussir à faire une traversée, en marchant dessus, d’un arbre à l’arbre.
Dis comme ça, on pourrait croire que c’est facile, que l’on réussit du premier coup, mais c’est loin d’être le cas !
Une fois dépassé le stade débutant (pas comme moi), il existe différentes figures possibles à réaliser, et différentes variantes, comme la waterline (au-dessus de l’eau) et la highline (en hauteur).
Pour les débutants, la première étape est de réussir à tenir en équilibre sur la sangle avec un premier pied, puis le deuxième : n’imaginez même pas commencer à marcher sur la slackline, c’est impossible, à moins que vous ayez un parent simiesque ou que vous soyez un petit génie funambule.
Parce que oui, rien que de tenir en équilibre dessus, c’est un gros effort !
Le truc, c’est de bien se placer au niveau de la sangle, les jambes parallèles, le dos droit, et de poser son pied franco sur la corde : car si on appuie progressivement sur la line avec son pied, vous allez la voir se transformer en un véritable essuie-glace virevoltant ! Et le mieux, pour les premières fois, c’est de se servir d’un cobaye ami ou d’un arbre pour se tenir et s’aider à grimper.
Vous rigolez encore ? Je vous mets au défi de réussir au moins 6 petites secondes sur la corde au début !

Pour le moment, après environ 2/3h de pratique, j’arrive à monter dessus sans aide, et à tenir 3 secondes (hé oui, on fait comme on peut) mais seulement avec un pied. Je ne vous raconte pas le carnage que c’est avec mon pied gauche, je suis incapable d’y aller franco, la corde tremble déjà sous l’ombre de mon pied, ahah. Donc, je monte sur la line, je tiens mes 3 secondes, et là, comme toujours, mon corps se penche sur le côté et BADABOUM, je tombe. C’est frustrant, car je n’arrive pas à m’empêcher de basculer, même si je commence à voir le bout du tunnel – expression un peu forte, c’est pas la mort non plus.
Un des autres secrets est également de lever les bras, le mieux étant au niveau de la tête, afin de conserver son équilibre : hé oui, il faut aussi accepter d’être une petite ballerine pour réussir !
Contrairement à moi, mon chéri se débrouille bien, parvenant à marcher (de manière un peu brouillonne quand même, mais il marche) sur la corde et à faire une traversée.

Je pense qu’avec la slackline, il faut vraiment persévérer : en plus de nous m’apprendre la patience et la concentration, elle permet de travailler notre équilibre, ce qui est toujours une bonne chose – surtout pour moi, qui n’arrive déjà pas à marcher correctement avec mes 2 pieds sur Terre.
De plus, elle se fait en plein air et permet de profiter du beau temps et de la nature.
Même si c’est assez agaçant de ne pas tenir longtemps au début, on remarque des progrès assez rapidement, ce qui motive à continuer : les pros de la slack disent que la courbe d’apprentissage est très rapide, si l’on s’investit un minimum dans ce nouveau sport.

15879101213141117

P.S. Si vous êtes débutants et que vous parvenez à tenir les 6 secondes du défi, dites-le moi 🙂 !

Publicités