Et si je visitais … Rouen

Les examens, ou la période de stress la plus intense dans la vie d’un étudiant (ex æquo avec le passage du permis et le rire de Peppa Pig quand on tombe sur ce dessin animé). Alors, une fois que cette corvée cette étape est passée, quoi de mieux que de se relaxer !
Certains vont décompresser devant la télé, vont sortir avec leurs amis, tandis d’autres vont prendre en photographies tout ce qui bouge : bon, il faut reconnaître que peu de personnes se trouvent dans cette catégorie, mais j’en fais partie.
Quoi de mieux que d’observer les gens dans leurs achats, de les observer dans leur travail, de prendre 10 minutes à manger des sandwichs poulet rôti/moutarde dans un mini-jardin publique en solitaire, de photographier les bâtiments de la ville, d’observer la vie ?

 

C’est ainsi qu’après avoir fini les cours, j’ai décidé de prendre la ligne F2 de Rouen et de m’arrêter peu avant la gare de Rouen, au niveau de ses rails à vue du ciel, avant de rejoindre le bâtiment voyageurs.

123 Je me suis ensuite dirigée vers le centre-ville, en passant par le square Verdrel où l’on peut retrouver quelques cygnes (dont des très jeunes) et un plan d’eau agrémenté d’une cascade artificielle. Le square Verdrel est un parc -si ce n’est LE- connu de Rouen, autant par des points positifs que négatifs.

45

Au niveau du square Verdrel, on retrouve le Musée des Beaux Arts de Rouen : réputé sur la scène internationale, ses collections permanentes se déploient sur 60 salles. Le musée organise plusieurs expositions par an, qui ont un retentissement très important et qui participent à sa réputation. Profitez-en, il est gratuit pour les moins de 26 ans : infos pratiques ici.

6

Je me suis dirigée ensuite vers l’allée Eugène Delacroix, où j’ai découvert une toute nouvelle boutique. Et là, en regardant à l’intérieur : PAPOUM ! Un joli sac à dos comme je cherchais depuis quelques semaines m’attendait, m’appelait presque. Et j’ai craqué : le voilà désormais trônant fièrement dans ma galerie de sacs à dos !

8
Mes déambulations dans Rouen m’ont amené à visiter, re-découvrir cette ville.

9101112 7

Le monument le plus emblématique de la ville de Rouen est sans doute le Gros Horloge : il s’agit d’une arche Renaissance enjambant la rue du même nom, surmontée de la fameuse horloge astronomique. On y retrouve également un musée.

13

Parmi les autres monuments symboles, on retrouve les églises et les cathédrales : en effet, Rouen a été surnommée par Victor Hugo « la ville aux cent clochers carillonnant dans l’air » (à noter toutefois qu’elle n’est pas la seule ville au monde à posséder ce surnom). A l’époque, plus de 150 églises étaient recensées : ce n’est toutefois plus le cas, car beaucoup d’entre elles ont disparues. Mais on retrouve encore de très belles églises, comme la Cathédrale de Rouen, le Sacré Coeur, Sainte Jeanne d’arc (beaucoup plus moderne), Saint Ouen, Saint Maclou, Saint Sever

16

Jardin de la cathédrale de Rouen

17

Vue du parc de la cathédrale de Rouen

20

Eglise Saint-Maclou

28

Abbatiale Saint-Ouen

29

Abbatiale Saint-Ouen

Rouen regorge de petits détails, que ce soit des graffitis, des collages, des peintures, et ce jour-là, je ne suis tombée que sur quelques-uns d’entre eux. On peut également y trouver de grandes boutiques, comme des boutiques indépendantes, et c’est en partie ce qui fait le charme de cette ville.

18192122232425263031

 

 

Publicités